• Conseils pour l'acquisition d'un chien

    Conseils pour l’acquisition d’un chien

    L’acquisition d’un chien est une décision importante, qui vous engage pour de nombreuses années. Il est donc important de se poser les bonnes questions avant l'achat.

     

    Bien réfléchir avant l’achat

    Etes-vous prêt à assumer la responsabilité d’un chien pendant 12 à 15 ans ?

    Tous les membres de la famille sont-ils d’accord pour accueillir un animal ? Les enfants réclament très souvent un chien, mais très vite, la charge de l’entretien, de la nourriture, des promenades, retombe sur les parents.

    Etes vous capable de supporter les dégradations et inconvénients inévitables occasionnés par l’animal ( mobilier abîmé, chaussures et objets détruits, poils et traces de pattes dans la maison, trous dans le jardin, plantes déterrées, excréments, etc...)

    Pouvez-vous assumer la charge financière : nourriture, frais vétérinaires, vaccins, antiparasitaires, frais de toilettage, frais de pension pendant vos vacances ?

    Avez-vous du temps à consacrer à un animal ? les chien ont besoin de la présence de leurs maîtres. S’ils sont laissés seuls trop longtemps, ils aboient, détruisent ou fuguent.

    Avez-vous bien mesuré les contraintes quotidiennes ? le nourrir, le brosser, le promener au moins 3 fois par jour, réparer salissures et bêtises ?

    Si vous ne pouvez répondre oui à toutes ces questions, il est préférable de renoncer à posséder un animal. Le chien risque d’être malheureux, en ne recevant pas l’attention et l’affection dont il a besoin. Les contraintes jugées trop fortes conduisent très souvent à l’abandon.

    Attention : de nombreuses personnes sont allergiques au poil, il faut donc vérifier qu’aucun membre de la famille ne souffre de cette allergie.

     

    Acheter avec discernement
    Si vous avez bien mesuré votre engagement, il vous reste à trouver le chien qui vous convient.
    (Il est interdit de vendre un chiot avant l'âge de 8 semaines).

    La race
    Il existe une multitude de races ayant chacune leurs caractéristiques, les caractères varient selon les races, il est donc important de vous documenter sur la race choisie et de vous assurer qu'elle corresponde bien à votre mode de vie, un chien de petite taille par exemple ne s'accommodent pas forcément d'une vie citadine même si leur aspect pourrait le faire penser.

    Sachez aussi résister à l'influence des modes et bien analyser vos choix au regard de vos possibilités, actuelles et futures.

    Renseignez-vous auprès des vétérinaires ou des clubs canin ou de race, qui peuvent vous conseiller en toute objectivité.

    A lire : Chien de sport, de travail ou de compagnie... Ce n'est pas la même chose ici

     

    Les éleveurs
    Il existe des éleveurs sérieux et compétents, qui vous fourniront un chiot L.O.F. en bonne santé, bien équilibré et conforme aux standard de la race. Les bons éleveurs ne proposent que 2 ou 3 races, qu’ils connaissent bien et élèvent avec passion. Ils ne forcent pas à l'achat, ils posent beaucoup de questions aux acheteurs et ne concluent aucune vente par téléphone ni par internet. Les éleveurs qui proposent une grande variété de races recherchent avant tout le profit et ne présentent pas les meilleures garanties.
    Demandez à voir les parents, la mère et les petits doivent avoir l’air joyeux, en bonne santé et ne manifester ni crainte ni agressivité, renseignez-vous sur le dépistage des maladies génétiques.

     

    Les animaleries
    Les animaleries présentent en vitrine des boules de poil adorables, qui font craquer. Hélas, le profit prime encore sur l’intérêt du client et de l’animal ! Le mode de vie et la motivation de l’acquéreur ne sont pas pris en compte. Un vendeur habile parvient à vendre un Saint-Bernard pour un appartement..
    De nombreux chiots vendus en animalerie proviennent de Belgique ou des Pays de l’Est, où ils sont élevés en "batterie". Séparés trop jeunes de leur mère, mal sociabilisés, victimes de longs transports, ils présentent souvent de graves problèmes de santé, et des troubles du comportement qui nécessitent des traitements longs et coûteux.

     

    Les refuges ou associations
    Les refuges vous proposent des animaux de toutes races et de tous âges. Tous les animaux sont tatoués et vaccinés. Les abandons devenant de plus en plus fréquents (divorce, chômage, changement de logement, entrée en maison de retraite, achat sur impulsion...), vous pourrez y trouver des animaux de race moyennant des frais d’adoption modiques. Vous serez conseillés sur le choix de l’animal, et bénéficierez d’un suivi.

    Les animaux adoptés en refuge, et qui ont connu le stress de l’abandon, sont particulièrement attachés à leur maître, et vous rendront très largement l’affection que vous leur témoignerez.
    - Où adopter en région Nazairienne  : ici

     

     

    Mentions obligatoires pour toute annonce quelque soit le support
    loi du 06/01/99 ; à vous de vérifier l'exactitude de ce qui vous est proposé.

    - Le n° d'identification professionnel du vendeur ou, s'il n'en dispose pas, le n° d'identification de chaque chiot, ou celui de la mère des chiots.

    - Le nombre de chiots de la portée proposée à la vente

    - l'âge des chiots ou la date de naissance

    - l'existence ou l'absence d'inscription au LOF est illégal
    Seuls les chiens inscrits au LOF peuvent être déclarés appartenant à une race.
    Pour les chiens non LOF l'annonceur doit préciser : portée "type, genre, croisée..." ce qui sous entend que la portée n'est pas déclarée officiellement et que le parent est croisé avec une autre race ou un chien inconnu.

    La mention "pur race sans papier" ou "pure race non LOF" est illégal.

     

     

    Les documents lors de la vente
    Tout animal vendu doit être identifié (tatouage ou puce électronique).
    La vaccination n'est pas obligatoire, mais les éleveurs sérieux le réalisent et peuvent fournir le carnet de vaccination.

    Le vendeur doit obligatoirement vous remettre :

    - La carte de tatouage ou le certificat d’immatriculation

    - Une attestation de vente signée par le vendeur et l’acquéreur et mentionnant :
      * les noms du vendeur et de l’acheteur

      * la date de la vente et de la livraison
      * la race, l’âge et le sexe
      * le numéro d'identification
      * le prix de vente
      * le nom et adresse du vétérinaire choisi par les deux parties, au cas où l’animal serait atteint
         d’une 
    maladie infectieuse ou contagieuse

    - Le certificat de naissance ou le pedigree délivré par la Société Centrale Canine

    - Un document d'information sur les caractéristiques et les besoins de l'animal

    Si le vendeur est un particulier, il doit vous remettre un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire.

     

     

    Les recours après la vente
    Si l’animal que vous venez d’acheter est malade, contactez très rapidement le vétérinaire mentionné sur l’attestation de vente. Il établira un certificat écrit et daté, qui vous permettra d’exercer un recours contre le vendeur.

    Attention, les délais sont très courts, et commencent à courir dès la livraison de l’animal  :
    8 jours pour la maladie de Carré

    6 jours pour l’hépatite contagieuse
    5 jours pour la parvovirose canine

    Si le chien est atteint d’une autre maladie, vous pourrez faire jouer la garantie des vices cachés, sur la base de l’article 1641 du code civil. Vous devrez prouver que l’animal était déjà malade au moment de la vente.

    Si vous êtes victime d'une vente frauduleuse

    Avisez le Service de la répression des fraudes de votre département et envoyez copie de votre lettre au Service de la répression des fraudes de Paris et à la Société Centrale Canine.

    Le service de la répression des fraudes étudiera le dossier et transmettra un rapport au Parquet qui décidera de la suite à donner. Si des poursuites sont engagées par le Parquet, vous en serez avisé ; vous pourrez vous constituer partie civile. Vous informerez la Société Centrale Canine.

     

     

    Un chien, combien ça coûte ?
    Le coût d’un chien ne se résume pas à son prix d’achat. En plus du matériel de base (collier, laisse, tapis, brosse,... ) et de la nourriture, prévoyez un budget pour sa santé, qu’il s’agisse de prévention, visite annuelle chez le vétérinaire, vaccins, produits antiparasitaires, etc., ou d’imprévus, maladie, accident.

    Le coût annuel d’un chien dépend de sa taille et de son âge, pour un chien de taille moyenne (20kg) il faut compter environ 645€ par an.

    - Nourriture : 480€
    - Vaccin : 50€
    - Puce et tique : 100€
    - Vermifuge : 15€

    Tarifs moyens donnés à titre indicatif :
    -premier achat (tapis, niche, jouet, gamelle, collier, laisse, brosse) : 100/200€
    -Consultation vétérinaire simple : 30€
    -Stérilisation : mâle 120€ ; femelle 180€
    -Pension canine : 12€ par jour 
    -Toilettage : entre 15 et 50€, tout dépend de l’animal certain devant être toiletté tout  les  mois, alors que d’autre ne nécessiteront ce soin qu’une fois par an.